AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre crocs, on peut s'entendre (Lunàbhee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité




MessageSujet: Entre crocs, on peut s'entendre (Lunàbhee)   Jeu 1 Mar - 12:04

Kol était prêt à bien des choses pour venir entraver les plans de son frère Niklaus, celui qui fit passer le mot "famille" après ses intérêts personnels…. Il était même prêt à faire ami ami avec des êtres inférieurs tant que cela lui permettrait de nuire à ce traitre qui a souillé leur nom, leurs principes et surtout le lien qui existait entre eux. Un des êtres avec qui il voulait se lier était une personne touchée par une malédiction qui hantait les membres de sa famille, une personne qui vivait sous le symbole du loup et dont le cousin avait été transformé et enrôlé par son frère… Oui, Kol avait quitté le Manoir Mikaelson pour se rendez chez les Lockwood, trouver un accord avec cette jeune femme qui avait vu son cousin transformé en hybride, une femme qui serait surement dans les cibles de son frère, ce dernier semblant vouloir faire de tous les Loup-garou des êtres comme lui, des vampires… Il ne savait pas si la jeune femme avait déjà du sang sur les mains, si la malédiction des Lockwood l'avait déjà affecté, mais cela ne changerait rien, il avait besoin d'un Loup-garou et il avait besoin de se rapprocher de cette famille qui semblait être liée d'amitié à la proie de Kol, Caroline… Protéger la cousine de Tyler du sort que celui-ci avait connu par le sang de Klaus serait un geste qui prouverait bien les "bonnes" intentions de ce cher Kol et comme vous savez, l'enfer est pavé de bonnes intentions.

Il s'était donc rendu chez les Lockwood dès que la lueur du soleil s'était absentée, venant frapper à la porte de cette demeure par trois coups, voyant la porte s'ouvrir pour apercevoir madame le Maire qui ne semblait point comprendre qui était l'homme face à elle était un être mort, de corps, d'âme et de cœur… Dès le premier regard il se présenta avec élégance par une petite courbette, croisant le regard de cette femme tout en donnant un ordre bien plus froid que ses gestes, un ordre qui n'était point naturel mais qui affecta directement l'esprit de cette femme. Pas besoin de vous faire comprendre que l'hypnose avait agit, que Madame le Maire vint directement invité l'homme à rentrer tout en se montrant fort amical et agréable avec lui, l'invitant à boire et s'installer en échangeant quelques paroles des plus innocentes. Politesses, rires, et mots sans raisons virent s'échanger jusqu'au moment de l'arrivé de celle attendue, Lunàbhee…Dès que cette femme attendue entra dans cette demeure, le vampire se tourna vers Madame le Maire, venant croiser son regard une nouvelle fois en libérant quelques mots.

"Cette discussion fut un réel plaisir pour moi, mais je crois que le vin a fait son effet et qu'il est temps pour vous de retrouver la douceur de votre lit, laissez vous bercer et dormez, votre nuit sera tranquille et reposante sans s'interrompre jusqu'au levé du jour."

A nouveau ces mots n'étaient qu'ordres qui vinrent pénétrer l'esprit de cette femme qui avec élégance se retira pour retrouver sa chambre, laissant les deux êtres seuls dans ce salon. Lentement Kol se redressa, venant marcher pas à pas vers la jeune louve qu'il avait attendu, la regardant droit dans les yeux sans chercher cette fois à faire preuve de ses dons, comptant ouvrir la converse avec elle tout en se montrant patient et serein pour ne pas effrayer la bête.

"Installez-vous très chère… Vous êtes chez vous et c'est votre présence que j'attendais avec autant de plaisir que d'impatience…"

Dit il pour ouvrir le bal, restant la à la fixer, se montrant réellement sur de lui avec un sourire des plus étrange, le sourire d'un homme sans âme ou alors celui d'un être totalement dérangé, mais en cette soirée il comptait bien conclure un pacte avec une personne qui pourrait réellement lui être utile dans son avenir à Mystic Falls.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Entre crocs, on peut s'entendre (Lunàbhee)   Dim 4 Mar - 1:36



    Lorsqu’on a la chance d’être agile, on peut toujours se faufiler dans des endroits sublimes. Lunàbhee savait en profiter. C’est ainsi qu’elle avait trouvé refuge dans un coin non fréquenté au beau milieu de la forêt. Entouré et protégé par des dizaines d’arbres en tout genre, seul quelques rayons du soleil passaient au travers des branches pour venir se refléter sur la surface d’un petit étang. Assise sur un énorme rocher au bord de l’eau, Lunàbhee avait croisé et replié ses jambes sur elle-même. Ses longs cheveux bruns tombaient dans son dos en formant de jolies ondulations que seulla douce brise venait soulever légèrement telle une plume sur le sol.

    Contrairement à bien des jeunes de son âge, elle avait gentiment refusé l’invitation au Mystic Grill en ce milieu d'après-midi. Elle avait besoin de calme et surtout de préparer le terrain pour la prochaine pleine lune. Son cousin lui avait parlé d’une ancienne demeure située dans la forêt. Là-bas elle y trouverait de quoi passer les prochaines pleines lunes sans blesser personne. En effet, chaines, cadenas, grilles… Tout le matériel nécessaire était là. Elle avait vérifié l’état de chacun, juste par mesure de sécurité sachant très bien à quel point elle était incontrôlable lorsqu’elle prenait la forme de cette louve au pelage clair. Après une bonne demi-heure passait dans ce sous-sol, elle était remontée à la surface, voyant qu’en cette fin d’après-midi le soleil était toujours au rendez-vous, ce qui lui avait donné envie de s’attarder et de visiter un peu la forêt. Voilà qu’elle était tombée sur ce petit étang et avait décidé de s’y arrêter.

    22 : 00 Heure.
    Une lune presque pleine avait fait son apparition dans le ciel lorsque la voiture de Lunàbhee se gara dans la vaste cour devant sa nouvelle demeure, l’endroit où sa tante Carol l’avait recueilli suite au décès de ses parents. C’était temporaire, Lunà ne comptait pas s’attarder trop longtemps, une fois son diplôme passé à la fin de l’année, elle partirait. D’ailleurs, des dossiers d’inscriptions à diverses universités avaient déjà été envoyés aux quatre coins des Etats-Unis. Claquant la portière avec son pied, elle tenait d’une main son sac à main et de l’autre son portable sur lequel elle pianotait. C’est avec son coude qu’elle ouvrit la porte d’entrée, se doutant que sa tante était dans les parages. Elle déposa ses affaires dans le couloir. « Cette discussion fut un réel plaisir pour moi, mais je crois que le vin a fait son effet et qu'il est temps pour vous de retrouver la douceur de votre lit, laissez vous bercer et dormez, votre nuit sera tranquille et reposante sans s'interrompre jusqu'au levé du jour. » Lunà se trouvait au niveau de l’encadrement de la porte depuis assez longtemps pour voir que l’invité de sa tante venait d’utiliser la compulsion sur elle. Son regard s’était posé sur Kol et ne l’avait plus lâché même lorsque sa tante passa près d’elle. « Installez-vous très chère… Vous êtes chez vous et c'est votre présence que j'attendais avec autant de plaisir que d'impatience… » Elle se contenta de croiser ses bras sur sa poitrine.

    « Vous m’attendiez ? Et bien vous pouvez toujours attendre, et vous ferrez ça à l’extérieur de cette maison, vampire. »

    Au moins c’était clair, net et précis. Elle n’y allait pas par quatre chemins, c’était du Lunàbhee quoi. Puis, elle lui indiqua la porte avec la tête avant de rajouter

    « Inutile de tenter l’hypnose sur moi aussi, cela ne fonctionnera pas. La verveine qui vous pose tant de problème, est délicieuse en infusion. Maintenant dehors avant que ce soit moi qui vous y mette »


Dernière édition par Lunàbhee A. Lockwood le Ven 9 Mar - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Entre crocs, on peut s'entendre (Lunàbhee)   Dim 4 Mar - 5:09

Voila, la Louve était la, se mettant en position défensive, croisant les bras en le fixant pour venir lui parler d'un ton assez brusque, montant ne pas être enjouée de le voir ici présent mais semblant aussi ne point connaitre qui était l'invité en sa demeure. Bon il est vrai que de ce qu'il a comprit, les Lockwood avaient perdu beaucoup de monde dans la famille, et souvent à cause de longs crocs comme lui, sauf qu'ici Kol n'était point la pour faire un massacre, mais bien pour faire un accord. Ah la verveine, tout le monde pensait que la verveine était la solution miracle… Se rendait elle compte que sans pleine lune, un vampire qui lui voudrait du mal, n'aurait pas besoin de l'hypnose, il viendrait l'attaquer ouvertement pour la tuer, lui arracher le cœur sans se soucier de l'infusion qu'elle avait bu. D'un petit bon il vint sauter du fauteuil où il était si bien installé pour se rapprocher de la jeune louve.

"Directement l'agressivité… Ton esprit est emplit de bestialité face à un invité qui lui n'apporte que bonnes intentions…"

Lâcha t'il pour commencer, d'un ton un peu joueur, tout en marchant dans cette pièce, venant effleurer les meubles de ses doigts, laisser sa peau glisser sur les murs, sur le bois, sur les objets qui décoraient, et cela sans regarder la petite Louve, jouant un peu avec ses nerfs. Il est vrai que c'était plaisant au passage de tester la jeune femme de voir si elle allait s'emporter, se jeter sur lui, s'énerver… Mourant presque d'envie qu'elle vienne libérer sa colère et tente de l'agresser, ce qui ferait une surprise pour Luna surement car le vampire face à elle n'était pas le petit suceur de sang qu'on trouve à tous les coins de rue.

"Je suis venu spécialement pour toi… Veiller à ce que tu ne subisse point le même sort que ton cousin…Veiller à trouver un accord avec toi… Je pense que ta famille a assez connue de morts pour le moment, n'es tu point d'accord?"

Il commença petit à petit à dévoiler la raison de sa visite, mais sans venir frapper droit au but, cachant encore certains détails comme qui il était. Après tout ce ne serait pas drôle si il venait dire à cette femme qu'il était un originel, le frère de Klaus, préférant garder cette information pour plus tard dans la soirée, voulant voir avant si elle oserait attaquer un vampire qui vient lui apporter une sorte d'accord, ou voir si elle allait le juger simplement sur les apparences.

"Tu es bien trop faible seule pour pouvoir défendre ta famille, pour pouvoir te défendre toi… Tu n'as aucune chance… Tu as simplement besoin qu'une personne comme moi vienne t'aider et protéger la créature que tu es…"

Il s'arrêta la, après avoir un peu plus provoqué la jeune louve en venant de la faire passer pour une "incompétente", cherchant vraiment à pousser l'animal à se rebeller, à sortir les crocs. Pour Kol c'était une forme de jeu, un jeu d'ailleurs plaisant car bon, ici il ne cherchait pas à draguer la jeune femme, ni même à tenter de la faire tomber dans un piège, donc pas besoin de cacher sa vrai nature, pouvant jouer l'enfoiré librement. D'ailleurs il cessa de toucher aux objets se trouvant dans la pièce, prenant juste un cadre avec une photo de Tyler entre les mains, regardant le jeune homme sur cette image avant de lancer soudainement l'objet en question vers elle, voir si elle aurait les réflexes pour le rattraper à temps.

"Alors tu veux discuter ou me mettre dehors…"
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Entre crocs, on peut s'entendre (Lunàbhee)   Dim 4 Mar - 17:19


Lunàbhee était agressive et ne cherchait même pas à savoir ce que ce vampire faisait ici et ce qu’il voulait. Tout ce qu’elle venait de comprendre, c’est qu’elle allait devoir apprendre à sa tante à se protéger un peu plus et à ne pas laisser entrer n’importe qui. Une invitation ne se donnait pas à tout le monde, encore moins à un vampire. C’était une question de sécurité. Quand on les savait coincé dehors, on dormait davantage sur nos deux oreilles. Mais, elle l’avait invité, lui ce vampire au regard si sûr de lui. Bien évidemment que Lunà s’était mis sur la défensive, quand on a un ennemi dans sa maison, c’est généralement ce que l’on fait. Qui plus est, la pleine lune était demain et non pas aujourd’hui, ce qui était un sacré désavantage pour elle. Elle était bien plus puissante et dangereuse sous sa forme animale. A l’heure actuelle, elle n’avait que sa force, sa rapidité et son agilité pour l’aider. C’était déjà pas mal mais peu face à un vampire. Pourtant , elle le regarda s’approcher sans ciller, son regard toujours plongé dans le sien. « Directement l'agressivité… Ton esprit est emplit de bestialité face à un invité qui lui n'apporte que bonnes intentions… »Un vampire avec de bonnes intentions, mais bien sûr. Elle connaissait des vampires qu’elle appréciait réellement comme Caroline, mais elle restait toujours méfiante envers cette race. Son oncle Mason était mort à cause de l’un d’eux.

« Il n’y a pas que mon esprit qui est emplit de bestialité, alors vous et vos bonnes intentions connaissaient le chemin de la sortie… »

Elle avanca d’un pas alors qu’il arpentait la pièce comme si de rien n’était. Cherchait-t-il vraiment à la faire sortir de ses gonds ? Parce que ça n’allait pas tarder. Lunà était impulsive, même trop parfois, ce qui avait toujours eu le don d’agacer son père au plus haut point. A l’heure actuelle, elle se contenait, mais cela se voyait, plus particulièrement lorsqu’elle posa une main sur une chaise en bois et que cette dernière émit un craquement sonore n’appréciant pas réellement la force qu’exercait la jeune louve sur elle. Ses sourcils se froncèrent lorsqu’il mentionna ce qui était arrivé à Tyler. Il n’avait pas eu le choix, il n’avait rien pu faire et aujourd’hui il était la marionnette de cet hybride qui avait tellement une famille pourrie qu’il avait décidé de s’en créer une en forçant des loups à lui être dévoués. Il est vrai qu’il y avait un avantage à devenir un hybride : pouvoir contrôler ses transformations et ne plus redouter ces nuits là où la pleine lune faisait son apparition dans le ciel. C’est tout, tout le reste n’était pas du tout intéressant, en particulier le côté loyauté et dévouement à cet homme. Lunà voyait exactement ce qu’il se passait avec son cousin. Il était totalement différent. Elle ne voulait pas devenir comme ça, jamais.

«Ne parlez pas de ma famille, votre espèce est responsable de certaines de leur mort. Maintenant, pourquoi vous souciez tant du sort qui peut m’arriver ? Vous n’avez pas vraiment la tête du gentil et bon samaritain. »

Il avait interet à lui donner de bons arguments et à ne pas la prendre pour une banane ou encore une quiche, parce qu’elle n’était pas dupe. Mais voilà déjà qu’il poursuivait son petit jeu, la provoquant de nouveau. Ce coup-ci, la main de Lunà exerça une pression si forte qu’un morceau de la chaise se brisa, restant entre ses mains. Une fraction de seconde plus tard, Kol se trouvait plaqué contre le mur, Lunà le tenant par le cou d’une main, l’autre tenant le morceau de chaise en bois contre son cœur.

« Vous jugez les gens sans même les connaitre. Je me suis défendue toute seule comme une grande jusque là. Pourquoi j’accepterai les services d’un vampire arrogant et agaçant surtout que vous voulez quelque chose en échange… »




Dernière édition par Lunàbhee A. Lockwood le Ven 9 Mar - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Entre crocs, on peut s'entendre (Lunàbhee)   Dim 4 Mar - 17:54

Oh oui, il pouvait entendre le cœur de la Louve, entendre la colère, la haine et ce méprit, Kol sentait bien que les provocations fonctionnaient parfaitement, qu'elle allait perdre son contrôle, qu'elle allait finir par sortir les dents et se montrer agressive. Il en frémissait d'avance, comptant bien choquer celle-ci, la surprendre et lui montrer une facette bien moins agréable de ce monde. Au début il ne répondit rien, la laissant s'énerver, continuant son manège, sentant bien que la jeune femme n'appréciait pas réellement ce qui était arrivé aux siens, mais il ne s'arrêta point, venant la traiter comme une faible et fragile femme qui n'attendit plus pour bondir sur lui, le collant, le plaquant en menaçant d'un pieu improvisée… Oh Louve, belle Louve, il est tellement triste de voir que les tiens manquent cruellement de connaissance, surtout la connaissance de leurs ennemis. Il fit un nouveau sourire arrogant, la regardant droit dans les yeux en libérant des mots d'un ton assez agressifs malgré la menace, mais préparant une petite comédie pour la surprendre.

"Oh lala, défendue toute seule comme une grande fifille, mais c'est que tu es une brave bête…"

Et d'un coup il fit un geste brusque, comme pour la repousser, mais aussi dans ce geste il fit enfoncer le pieu de bois dans son cœur. Etrange comme principe, mais croyez le, tout ceci était calculé et non un accident. Alors que Luna recula, il posa les deux mains sur ce pieu planté dans sa chair, faisant une grimace comme si la souffrance le prenait, comme si la mort venait flirter avec lui, le torturer… Il fit quelques pas en arrière, venant renverser deux trois objets sur son chemin tout en parlant avec désespoir et tristesse.

"Non… Quelle cruauté… quel monde injuste… Ma vie immortelle prend fin ici… Moi qui apportais mon aide à un animal inférieur… C'est la fin… Adieu les femmes, adieu le sang… Je me sens emporté…"

Kol tomba en arrière sur le fauteuil ou il était au début, comme un cadavre sans vie… Un filet de sang coulant de la plaie où se trouvait le pieu, un autre coulant de sa lèvre, se l'étant mordu pour donner plus d'effet à cette comédie… Oui on peut dire que Kol méritait un oscar pour ce petit jeu… Enfin, cessons un peu de rire, il resta la juste quelques secondes pour voir la réaction de la Louve avant d'ouvrir les yeux subitement et de se relever, le bois dans son cœur, bois qu'il vint retirer d'un geste sec avant de le jeter dans un recoin… Non mais à part faire mal, ce n'était point grand-chose, seul le Chêne Blanc si unique et les dagues d'argent représentaient une menace, ici ce n'était qu'une douleur le temps de la régénération. Bref, il la fixa après avoir abandonné cette arme improvisée qu'elle avait utilisée.

"Hey chérie, ce n'est que du bois… Tu pensais quoi? Faire ma peau avec ça?"


Lâcha-t-il d'un ton un peu moqueur, mais aussi amusé comme s'il partageait un moment agréable avec une amie. Se montrant d'ailleurs assez culoté sur le coup. Enfin, il se rapprocha d'elle à nouveau, mais cette fois ci d'un geste des plus rapides, plus sec, venant agripper la jeune femme pour la bousculer et la pousser, qu'elle s'assied par la force dans le fauteuil où se trouvait madame le maire à la base.

"Bon maintenant ma belle nous allons un peu discuter sérieusement… Il y a un temps pour la plaisanterie, un temps pour les affaires… Alors crois moi, si tu veux récupérer Tyler tu auras besoin de moi, tout comme tu auras besoin de moi si tu ne veux pas que mon Cher Frère te fasse subir la même malédiction qu'à ton cousin…"

Il devait se retenir de ne pas dire "Coucher l'animal", voulant se montrer malgré tout un peu courtois avec celle qu'il comptait attirer dans ses griffes pour ses projets à venir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Entre crocs, on peut s'entendre (Lunàbhee)   Ven 9 Mar - 20:23


Il avait dépassé les limites, si il avait bien un sujet à ne pas aborder c’était sa famille et le fait qu’elle n’était pas assez forte pour les protéger. Elle savait bien au fond d’elle que c’était la vérité, la preuve, sa tante aurait pu être morte à l’heure actuelle. Ce vampire aurait pu mettre fin à ses jours, rien n’aurait été plus facile pour lui de tuer une humaine. C’était même une chance qu’il ne soit pas là pour ça. Lunà n’avait pas l’intention d’enterrer encore une personne de sa famille, c’était bien trop fréquent en ce moment. "Oh lala, défendue toute seule comme une grande fifille, mais c'est que tu es une brave bête…" Elle appuya le pieu improvisé sur son torse.

« Allez vous faire voir ! » lâcha-t-elle alors que ses yeux prenaient une teinte dorée, sa prunelle devenant ovale et fine. C’était les yeux de l’animal qui ne faisait qu’un avec elle. Elle n’avait jamais pu contrôler ce genre de chose, c’était instinctif et involontaire. Quand elle était en colère, son regard changeait. Le problème avait toujours été d’essayer de le contrôler afin que cela n’arrive pas devant des humains. Ils auraient complètement flippé en voyant ce changement, ils l’auraient traités de monstre, elle n’en avait vraiment pas envie.

Elle n’avait pas l’intention de planter ce truc en bois dans son cœur, quoi que si ça arrivait, il l’aurait bien cherché. Quelle fut sa surprise quand il s’embrocha lui-même. Elle se recula de quelques pas, écarquillant les yeux d’incompréhension face au spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Etait-t-il tout simplement suicidaire pour réaliser un tel geste ? S’approchant du fauteuil sur lequel il s’était laissé tomber, elle regarda son visage à présent inexpressif et sa plaie ensanglantée. A quoi tout cela rimait ? Il débarquait chez elle, utilisait l’hypnose sur sa tante, la provoquait durant de longues minutes, juste pour se tuer sous ses yeux ? L’incompréhension avait laissée place à la suspicion. Elle allait vérifier s’il était bien mort quand il ouvrit les yeux. Un cri resta étouffé dans sa gorge. Seule sa bouche s’entreouvrit mais aucun son ne sortit. Elle recula encore et encore jusqu’à ce qu’elle se retrouve bloquée contre un meuble, alors qu’il se débarrassait du pieu logé dans sa poitrine. C’était impossible, il ne pouvait pas être vivant. C’était du bois, le bois était fatal pour les vampires !

« Qui êtes vous ? »

Sa voix n’était qu’un faible murmure et elle se laissa surprendre. Elle sentit le cuir contre son dos et un léger grimacement se forma sur son visage. Elle releva un regard noir vers lui alors qu’il reprenait la parole. Il était un Original, un des frères de Klaus. Voilà pourquoi le bois ne l’avait pas tué. Voilà pourquoi il s’était poignardé tout seul comme un grand. Déjà elle se redressait dans le fauteuil, décollant son dos du dossier.

« Vous êtes arrogant, prétentieux, trop sûr de vous et détestable, vous le savez ça ?Quand vous dormiez encore dans votre joli cercueil, la brave bête prenait très bien soin d’elle-même. Pourquoi voulez vous m’aider ? Votre frère a été très méchant avec vous alors vous voulez vous venger ? »

Voilà qu’à présent c’était elle qui prenait un ton moqueur tout en le regardant.

« Je ne suis pas stupide, si j’accepte, vous voulez forcément quelque chose en échange. Tout se paye de nos jours… »



Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Entre crocs, on peut s'entendre (Lunàbhee)   Sam 10 Mar - 17:36

Passons directement après tout ce petit cirque qu'il venait de lui faire, cette comédie avec le pieu dans le cœur, profiter de cet instant de surprise où celle-ci semblait comme sous le choc de le voir ainsi vivant et en pleine santé. Enfin, en pleine santé pour un mort vivant… Il la regarda demander qui il était, sans répondre au début vu que les mots à suivre allaient donner une bonne explication, une qu'elle allait directement comprendre… Oui, elle avait à faire à un Originel, le frère de celui qui a maudit des êtres comme Tyler Lockwood, mais celle-ci semblait ne pas encore voir le but de Kol, enfin si la partie vengeance, même si elle le dévoila d'une façon moqueuse qui aurait pu lui attirer bien des ennuis. Bref, d'un geste rapide alors qu'elle s'était redressé de son dossier, le vampire vint lui attraper le poignet et l'attirer subitement sur ses genoux, venant s'assoir avec elle sur lui, se foutant que cela soit mal vu, après tout comme elle a dit, il était arrogant et prétentieux.

"Tsss cessez vos flatteries…"

Dit il par rapport à l'enchainement de mots agressifs qui auraient du surement à la base le vexer, mais non, il le prit plutôt bien vu que ce n'était qu'une vérité.

"Donc tu sais très bien te défendre sans moi? Comme Tyler a su se défendre… Honnêtement petite Louve, tu sais bien que si tu veux l'aider lui et te protéger toi tu auras besoin d'aide… Et n'y a-t-il pas meilleure aide qu'un des êtres connaissant le mieux Klaus?"

Souffla-t'il en posant une main sur le genou de la petite louve, l'autre restant sur son dos, la regardant sans grande gêne. Il ne cherchait pas à avoir autre chose que son attention, comptant non pas juste l'aider mais bien défendre d'une certaine façon les loups, pas qu'il éprouve de la passion pour ces créatures mais juste qu'il considère que ces êtres méritent malgré tout mieux que de devenir les chiens dressés de Klaus, surtout que cela fera rager ce dernier de voir Kol les défendre contre les petits caprices de son frère. Bon elle n'avait pas tord, il y avait une partie de vengeance car son frère avait été "très très méchant".

"Je ne te demande pas ton âme, je ne veux pas ta vie ou que tu trahisses les tiens, je cherche juste une entente, un accord… Toi et moi nous pourrions devenir "amis", crois moi…"


Dit-il dans un petit murmure, venant lentement se rapprocher de l'oreille de la jeune femme, laissant son souffle passer sur la peau de la petite louve, presque d'une façon sensuelle, mais tout était tourné pour se montrer "gentil" avec elle, pour venir la rassurer et ne dévoiler aucune mauvaise intention envers la petite créature qui semblait être du genre rebelle, du genre à mordre pour montrer son indépendance et sa fougue.

"Bientôt mon frère ne pourra plus créer d'Hybrides, je me charge de tout cela… Je souhaite juste être du coté des vôtres pour éviter de le laisser ainsi nuire aux lycans… Vois ceci comme une forme d'alliance… Tu n'auras rien à craindre de moi…"

Et lentement il se détacha de cette oreille à la quelle il avait soufflé ces mots, relâchant la jeune femme au cas ou l'envie de se redresser venait à apparaitre. Ce qui devait surement être le cas, ses doigts quittant lentement le genou de l'animal.

"Qu'en dis tu?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre crocs, on peut s'entendre (Lunàbhee)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre crocs, on peut s'entendre (Lunàbhee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» question pâte à sucre
» Comment imaginez-vous la fin de la 4e guerre et de quelle façon ils ont fait ?
» luville ou lemax
» Petite questions entre amis!!!
» [REQUETE] Cherche = Option nokia sur HTC, Entendre le nom de l'appelant
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Were Born To Die :: Archives :: Archives 3-